HISTORIQUE

De l’EUMC…à l’Agence européenne des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA)

En 2007, l’Union européenne crée l’Agence des droits fondamentaux, mandatée pour conseiller les institutions et les États membres de l’UE en matière de droits fondamentaux et contribuer ainsi à garantir le plein respect des droits fondamentaux dans l’ensemble de l’UE. L’institution succède à l’Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes (EUMC – European monitoring centre on racism and xenophobia), agence indépendante créée par décision du Conseil de l’Union européenne en 1997.  L’Agence des droits fondamentaux dispose aujourd’hui d’un programme pluriannuel renouvelé défini par le Conseil, définissant les champs thématiques de travail. Pour exercer son mandat, elle s’appuie sur un réseau de recherche pluridisciplinaire (réseau FRANET), composé de points focaux nationaux dans chacun des pays de l’UE.

…Du CEDRA  à l’Institut Français des droits et libertés (IFDL).

Agrégeant les compétences de nombreux chercheurs, universitaires, et celles de leurs institutions, le Centre d’études sur les discriminations, le racisme et l’antisémitisme (CEDRA) avait été spécialement créé en 2005 pour répondre à l’appel d’offres de l’Observatoire européen (EUMC) et mener des travaux au sein de son réseau (RAXEN). En février 2012, l’association devient l’Institut des Droits et Libertés (IFDL), reflétant ainsi l’élargissement de ses compétences et la diversité de ses travaux en lien avec l’Agence européenne des droits fondamentaux, dont elle est le point focal national en France, au sein du réseau FRANET de l’Agence.